La retraite : Un départ automatiquement garanti ?

Le départ à la retraite n’est pas automatique en France, même si l’âge moyen effectif de départ est proche de 63 ans.

Le départ à la retraite n’est pas automatique en France, même si l’âge moyen effectif de départ est proche de 63 ans. 

 

Certains actifs peuvent liquider leurs droits à pension avant cet âge grâce au dispositif de carrière longue ou en raison de leur statut personnel ou professionnel. Cependant, selon une enquête de 2023, 80 % des Français souhaitent partir à la retraite à 62 ans ou avant, même si beaucoup pensent devoir travailler au-delà de cet âge pour des raisons financières.
 

Dans le secteur privé, un employeur ne peut pas mettre son salarié à la retraite avant 67 ans, âge de la retraite à taux plein. L’employeur peut simplement demander au salarié s’il souhaite liquider ses droits à pension dans les trois mois précédant son 67e anniversaire. Si le salarié refuse, l’employeur doit le conserver, sauf à engager un licenciement. À partir de 70 ans, l’employeur peut mettre d’office son salarié à la retraite, mais ce n’est pas une obligation.
 

Dans les fonctions publiques, l’âge de fin d’activité dépend du statut du fonctionnaire. Pour les fonctionnaires de catégorie sédentaire, l’âge limite d’activité est fixé à 67 ans, mais ils peuvent continuer à travailler jusqu’à 70 ans dans certains cas, notamment s’ils ont des enfants à charge. Pour les fonctionnaires de catégorie active, la limite d’âge varie selon l’emploi occupé, mais ils peuvent également demander une prolongation d’activité dans certains cas.
 

En résumé, le départ à la retraite n’est pas automatique en France et dépend du secteur d’activité et du statut du travailleur. Les travailleurs peuvent demander une prolongation d’activité dans certains cas, mais cela dépend également de l’accord de leur employeur ou de leur administration.
 

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires