Pourquoi les fonds euros des PER rapportent plus que ceux de l’assurance-vie ?

Les Plans d’Épargne Retraite (PER) individuels, affichent une surperformance annuelle de +0,6 % par rapport aux fonds en euros des contrats d’assurance vie.

Selon une analyse récente effectuée par le site spécialisé Good Value for Money, axé sur les assurances de personnes et les placements financiers, les fonds en euros associés aux régimes de retraite, notamment les Plans d’Épargne Retraite (PER) individuels, affichent une surperformance annuelle de +0,6 % par rapport aux fonds en euros des contrats d’assurance vie. Voici pourquoi.
 

Good Value for Money a récemment dévoilé une analyse portant sur 110 fonds en euros du marché. Les résultats révèlent que pour l’année 2022, les détenteurs d’une assurance vie ont en moyenne perçu un rendement net de frais de 1,92 % sur leur fonds en euros. La performance financière brute des actifs composant ces fonds en euros classiques s’élève à 2,24 %. En revanche, les fonds en euros des régimes de retraite, dont les PER individuels, affichent une performance financière brute de 3,10 %. Sur la période 2018-2022, ces fonds ont généré en moyenne un rendement annuel supérieur de 0,57 % par rapport aux fonds en euros classiques.
 

La disparité de performance constatée sur la durée s’explique par la composition distincte de ces fonds. Les fonds en euros classiques de l’assurance vie sont majoritairement constitués d’obligations (76,5 %) de qualité élevée (note moyenne des portefeuilles obligataires : A+). En comparaison, les fonds en euros des régimes de retraite comportent une proportion moindre d’obligations (69,5 %) de qualité légèrement inférieure (note moyenne A). Il est important de noter que des notes de qualité plus élevées sont associées à des performances financières plus modestes. De plus, les fonds en euros des régimes de retraite présentent une diversification plus importante, avec une part plus significative d’actifs immobiliers (8,3 % contre 6,7 %) et d’actions (17,6 % contre 9,2 %).
 

La différence de composition des fonds découle du cadre réglementaire spécifique aux contrats d’épargne retraite, tels que le PER, où l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite et les possibilités de retrait sont limitées. Cela offre une durée de placement plus longue, permettant une prise de risque et une diversification plus étendue des actifs. Par ailleurs, l’année 2022 a marqué la création de nombreux Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaire (FRPS), offrant aux assureurs un cadre réglementaire adapté à la longue durée des investissements liée aux contrats de retraite. Les FRPS permettent aux assureurs de bénéficier de marges de solvabilité réduites en raison de leur engagement à long terme envers la retraite.
 

En conclusion, cette analyse souligne qu’il est préférable d’investir dans un fonds en euros via un Plan d’Épargne Retraite (PER) plutôt que dans un contrat d’assurance vie. En 2022, les fonds en euros des produits d’épargne retraite ont enregistré un rendement annuel moyen de 3,10 %, comparé à 2,24 % pour les fonds en euros classiques des contrats d’assurance vie. Sur les cinq dernières années, le fonds en euros des régimes de retraite a surpassé de 0,57 % par an les fonds en euros classiques. Cette différence s’explique principalement par le cadre réglementaire plus favorable des contrats de retraite, permettant une diversification accrue des actifs.
 

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires