Epargne : Pour les femmes tout est question de revenus

Le rapport entre les femmes et l’épargne, notamment en vue de la retraite, est influencé principalement par leurs revenus.

Le rapport entre les femmes et l’épargne, notamment en vue de la retraite, est influencé principalement par leurs revenus. 

 

Malgré les stéréotypes associés à leur relation avec l’argent et la retraite, les décisions en matière d’épargne dépendent davantage de leurs ressources financières que de facteurs liés au genre, révèle Sarah Le Gouez, du Cercle de l’Épargne Les femmes, 

 

Bien que les femmes soient souvent responsables de la gestion du budget familial, les hommes ont historiquement joué un rôle prépondérant dans les décisions financières importantes. Cependant, cette dynamique évolue, avec un rééquilibrage observé dans les prises de décision financière au sein des couples récents.

 

Les écarts de revenus persistent comme principal obstacle à l’épargne des femmes. Ces écarts, bien que réduits dans les salaires, demeurent significatifs dans le patrimoine, avec une augmentation constatée au fil des années. Les choix professionnels et les responsabilités familiales jouent un rôle majeur dans ces disparités, avec les femmes souvent affectées par des filières professionnelles moins lucratives et une plus grande charge de conciliation entre vie professionnelle et vie familiale.

 

En conséquence, les femmes épargnent moins que les hommes, et leurs investissements sont généralement moins orientés vers des placements à long terme. Elles sont également plus enclines à rechercher la sécurité financière et à éviter les risques, ce qui se reflète dans leur choix de placements. Le manque de confiance dans leurs connaissances financières peut également influencer leurs décisions d’investissement, avec une tendance à rechercher davantage de conseils professionnels.

 

La question de la retraite est particulièrement préoccupante pour les femmes, en raison des écarts de pension importants entre les sexes. Les pensions de retraite des femmes restent nettement inférieures à celles des hommes, ce qui conduit à une inquiétude accrue quant à leur situation financière future. Cette préoccupation se traduit par une épargne moins importante dédiée à la retraite, et par une approche plus tardive de celle-ci par rapport aux hommes.

 

En conclusion, les femmes sont confrontées à des défis spécifiques en matière d’épargne et de retraite, notamment en raison des inégalités salariales persistantes et des rôles traditionnels de genre. Une plus grande égalité salariale, une sensibilisation accrue et des mesures visant à accroître la confiance des femmes en matière de finances sont nécessaires pour atténuer ces disparités et favoriser une meilleure préparation financière pour l’avenir.
 

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires